Programme de Chansons Brel
Atlas Symphony de T. Deleruyelle
Dionysiaques – Florent Schmitt
La tempête du désert – Ferrer Ferran
Aotearoa –Jean-Pierre Pommier
La danse du Phénix – Toshio Mashima
Thème et variations sur le P’tit Quinquin – Alexandre Kosmicki
Danzon n°2 - Arturo Marquez
La Liste de Schindler - John Williams
Concerto pour guitare - Antonio Vivaldi
Concerto de Harpe - Serge Lancen
West side story - Leonard Bernstein
Wilten Festival Overture - Philip Sparke
Il Signore Fagotto - Maxime Aulio
Tuba concerto - Edward Gregson
Sinfonietta no 1 - Johan de Meij
Le Poème montagnard – Jan Van der Roost
Aurora – Thomas Doss
Le Seigneur des Anneaux – Johan de Meij

Encore aujourd'hui, les effectifs d'un orchestre à l'autre peuvent être très variables en nombre de musiciens et en variétés d'instruments. Au sein de l’harmonie de Tonnerre, nous retrouvons :

  • des bois :
    • Flûtes traversières, piccolo
    • Hautbois, cor anglais
    • Bassons
    • Clarinettes, petite clarinette en mi, clarinette basse
    • Saxophones altos, saxophone soprano (suivant les morceaux), saxophones ténors, saxophone baryton
  • des cuivres :
    • Trompettes, Cornets, Bugles
    • Cors
    • Trombones
    • Euphoniums, Saxhorns
    • Tubas
  • des percussions :
    • Timbales
    • Batterie
    • Grosse caisse, Cymbales
    • Xylophone, Vibraphone, Glockenspiel
    • Cloches tubulaires
    • Accessoires (triangle, maracas, tambourin, etc.)
  • des cordes :
    • Contrebasse à cordes
    • Harpe
    • Piano

Vincent LESCORNEZ est originaire des Flandres maritimes françaises et plus précisément de Dunkerque.
Après un cursus diplômant (médaille d’or de hautbois en 1990, médaille d’or de formation musicale en 1991, prix de musique de chambre en 1991, perfectionnement en 1993) au Conservatoire National de Région de Lille, il poursuit ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient un premier prix de musique de chambre en 1997 et un premier prix de hautbois en 1998.
En 1994, il obtient son Diplôme d’État (DE) de hautbois.
Durant cette même période, il est également lauréat de concours internationaux de musique de chambre : concours de musique française à Guérande en 1995, UFAM (Union des femmes artistes) à Paris en 1996.
C’est en 2002 qu’il obtient un DE de direction d’ensembles et en 2003 son Certificat d’Aptitude (CA) de hautbois.
Il est actuellement professeur au Conservatoire d’Auxerre (Yonne).
Il dirige l’orchestre d’harmonie de la ville de Tonnerre, petite ville de 5 500 habitants située dans le département de l’Yonne, depuis 2002.
L’orchestre est classé en honneur depuis 1999. Sous la direction de Vincent LESCORNEZ, il remporte un Grand Prix d’Honneur au concours national pour orchestres d’harmonie d’Oyonnax en 2005. En 2009, c’est la consécration, l’orchestre se classe au niveau Prestige en remportant un premier prix avec mention Très Bien avec une moyenne de 18,75/20 au concours national pour orchestres d’Harmonie de Saint-Jean-de-Braye (Loiret).
Depuis, l’orchestre poursuit ses exploits grâce au travail de chacun et à la cohésion du groupe.

 

2013 – Concours National de Sens – 1er Prix Mention bien

2010 - Concours international Coups de Vent – 3e prix international et premier prix de l’Académie française pour l’essor des ensembles à vents pour l’interprétation du morceau imposé

2009 – Concours National de Saint-Jean-de-Braye – 1er Prix Mention très bien avec un total de 18,75/20 – L’orchestre peut désormais concourir aux concours de niveau Prestige Cette distinction permet à l’orchestre de concourir dans les concours "Prestige" organisés tous les 2 ou 3 ans par la CMF et de se confronter aux orchestres classés au niveau le plus élevé et à leurs homologues étrangers

2005 – Concours National d’Oyonnax – Grand Prix d’Honneur

2001 – Concours National de Beauvais – Prix d’honneur

2000 - Concours International de Schladming (Autriche) - 91,17 points sur 100, appréciation Excellent

1999 - Concours National de Troyes - 1er Prix ascendant - Division Honneur

1995 - Concours National de Châlons-en-Champagne - 1er Prix - Division Excellence, 1re section

1994 - Concours National de Bouzonville - 1er Prix - Division Excellence, 1ère section

1992 - Concours International de Strasbourg - 1er Prix avec félicitations -Division Excellence, 1re section

1990 - Concours National de Talant - 1er Prix ascendant - Division Excellence, 2e section

1988 - Concours International de Lagord - 1er Prix ascendant - Division Supérieure, 2e section

1986 : Concours National de Mâcon - 1er Prix ascendant - 1re Division, 1re section

1983 : Concours National de Cosne-sur-Loire - 1er Prix ascendant - 1re Division, 2e section

1979 : Concours National d’Orléans - 1er Prix ascendant - Passage en 2e Division, 1re section

1975 : L’Harmonie Municipale de Tonnerre est classée en 2e Division, 2e Section par la Fédération Musicale de l’Yonne

Malgré sa taille relativement modeste, Tonnerre se pique volontiers d’avoir un des fleurons des harmonies françaises.

Les origines de l’orchestre d’harmonie

Fondée en 1881, la “Fanfare de Tonnerre” a adopté en 1901 le statut associatif et s’est donné le nom d’« Avenir Musical” (sans doute le nom permettait-il d’envisager un répertoire plus ouvert...).
Constituée, en ce temps-là, exclusivement de vents et plus majoritairement de cuivres, cette fanfare devint l’Harmonie de Tonnerre et vit, au fil du temps, sa composition changer.
Les bois sont aujourd’hui à parité avec les cuivres, et composent, avec les percussions, l’ossature type d’un orchestre d’harmonie.
C’est en 1972 que l’Harmonie “moderne” a vu le jour et a choisi, non plus seulement de diffuser, mais de faire partager sa passion par l’enseignement.

L’Harmonie et le Conservatoire : la passion de la formation

À ses débuts, la formation a été dispensée par les musiciens de l’Harmonie. Très rapidement, sous l’impulsion déterminante de la commune, grâce à la création de l’école de musique en 1973, elle a été enseignée par des professionnels...
Cette pépinière de l’Harmonie, clé de la réussite, est aujourd’hui agréée par le Ministère de la Culture et animée par des professeurs diplômés. L’Harmonie compte désormais 60 exécutants : ils sont âgés pour la plupart de moins de 35 ans, le plus jeune a 12 ans et le plus âgé 79 ans.

Participation aux concours

Les résultats ne se sont pas faits attendre et très vite l’Harmonie a franchi différents niveaux jusqu’à celui de l’“Honneur”, en 1999.
Lauréate en 1999 du concours national de Troyes, la société a été sélectionnée pour représenter la France au concours international de Schladming en Autriche, en juillet 2000. L’orchestre était alors sous la direction de Pierre Sacchetti.
Vincent LESCORNEZ, actuel chef de haut talent lui a succédé lors de sont départ en 2001.
En 2004, l’orchestre s’est déplacé à Prague (République Tchèque) pour représenter la région Bourgogne dans le cadre de ses échanges avec la Bohème Centrale.
En 2005, à l’occasion du concours pour orchestres d’Harmonies à Oyonnax (Ain), l’Harmonie a obtenu un Grand Prix d’Honneur en arrivant première de l’ensemble du concours.

De l’Honneur au Prestige 

Lors de son déplacement au concours de Saint-Jean-de-Braye (45) le 31 mai 2009, les musiciens ont obtenu un premier prix avec mention très bien (moyenne de 18,75 points sur 20) qui lui permet désormais de concourir au niveau “Prestige”. Cette catégorie a été nouvellement créée par la Confédération Musicale de France afin de permettre aux orchestres classés au niveau le plus élevé de se rencontrer, de s’écouter et de se confronter musicalement à leurs homologues étrangers.
En 2010, les musiciens de l’orchestre ont choisi de participer au concours international Coups de Vents. Un troisième prix international a été décerné à l’orchestre. Par ailleurs, un prix de l’Académie française pour l’essor des ensembles à vent a été décerné pour l’interprétation du morceau imposé, par le compositeur lui-même. Depuis, elle s’est imposée au concours national de Sens en mai 2013.
Le temps où les harmonies municipales interprétaient seulement des musiques militaires au cours des commémorations nationales est bien dépassé... 

« L’Orchestre d’Harmonie de la ville de Tonnerre est un exemple d’une collaboration réussie entre un orchestre à statut associatif, une équipe municipale et son conservatoire, aujourd’hui à rayonnement intercommunal.

Fort de sa soixantaine d’exécutants, cet orchestre rassemble des musiciens de tous âges (de 10 à 70 ans) animés par une passion commune, celle de la belle musique.

Les musiciens sont guidés dans leur travail hebdomadaire par leurs professeurs à qui nous devons beaucoup, le désir étant de progresser dans la pratique instrumentale, dans le jeu d’ensemble, de se retrouver entre amis.

La convivialité et l’échange sont importants à nos yeux. Amateur veut dire pour nous passionné, qui trouve sa raison de faire dans le seul bonheur de la pratique de la musique. Ce sont aussi les moyens de faciliter la confiance individuelle et le jeu d’ensemble. Cela nous permet cette année de mener un répertoire pour orchestre et voix de chansons de Brel et un répertoire instrumental. Le projet phare de l’année 2017 est la concrétisation d’un CD (sortie en novembre).

Ce sont sans doute en premier lieu les fruits du partage des bons moments que sont nos répétitions et concerts (et après concerts), et du travail participatif aux diverses activités de gestion, de partenariat, de logistique qu’impose la vie de l’association qui en font sa richesse.

Je voudrais remercier sincèrement pour leur dévouement les professeurs du conservatoire qui sont omniprésents dans nos activités et sans qui rien ne serait possible.

La qualité du soutien de la Ville de Tonnerre, les relations humaines au sein de l’orchestre, un travail musical de haut niveau, valident des choix de cohérence dans la durée de la part de notre chef, Vincent Lescornez, et augurent d’un avenir plein de promesses et de projets.

Un grand merci également à tous les annonceurs qui nous soutiennent et à vous tous, chers «fans» de l'Orchestre d’Harmonie de la Ville de Tonnerre qui venez nombreux à chacun de nos concerts. »

Mathilde Picq

La vocation première de l’association, ainsi qu’elle est mentionnée dans les statuts, est d’encourager la pratique musicale amateur au sein de la commune de Tonnerre, en étroite collaboration avec le conservatoire.

Aujourd’hui, l’Orchestre se compose d’une soixantaine de musiciens. Il accueille des amateurs encadrés et les professeurs du conservatoire leur permettant d’aborder un répertoire de bon niveau, pour un attrait musical plus important…

La charte de bonne conduite pour les terrasses et étages est un outil d’aménagement au service des professionnels qui définit les droits et obligations des commerçants, artisans et professionnels souhaitant installer un étalage ou une terrasse sur le domaine public.

La ville de Tonnerre s’inscrit dans une volonté de concilier l’équilibre entre l’activité commerçante et la valorisation du patrimoine et du paysage urbain et de garantir le respect des règles d’accessibilité, de sécurité et de l’environnement nocturne.

Consulter la charte de bonne conduite pour les terrasses et étalages.

L’installation d’une terrasse ou d’un étalage doit faire l’objet d’une autorisation préalable délivrée par arrêté municipal. La demande doit être faite auprès de Monsieur le Maire, par écrit, à l’aide du formulaire de demande d’autorisation (téléchargeable sur cette page ou retiré en mairie).

Aller plus loin : 

 

Au 1er janvier 2015, toute personne handicapée, quel que soit son handicap (moteur, auditif, visuel, mental et psychique) doit pouvoir accéder librement aux lieux recevant du public.

À cette date, tous les ERP (Établissements Recevant du Public) doivent être mis en conformité. Les entreprises commerciales et artisanales qui reçoivent du public sont donc concernées par la réglementation.

Télécharger :